dimanche 5 février 2012

28. Alayuk Adventures et les chiens de traîneau.


En arrivant cet après-midi chez Alayuk Adventures, c'est la boule au ventre que je rentre dans la cabine de Marcelle et Gilles. Les premières fois, je n'ai jamais aimé ça. Le stress prend le contrôle de tous mes sens, ce qui ne donne généralement rien de bon. Gilles et Julien, notre guide du jour, nous préparent l'équipement complet adéquat : manteau et bottes de compétition, bonnet, gants... Malgré les - 10°C environnants et le soleil d'aplomb, il ne faut prendre aucune chance. Après avoir attelé les chiens, quatre par traîneau, une petite leçon de conduite s'impose. L'exercice ne semble pas si compliqué, mais il demande un minimum de technique.

La sensation de vitesse est grisante et le stress disparaît sous l'excitation. Nous ne dépassons pas les 15 km/h et pourtant, j'ai l'impression que je pourrais m'envoler à tout instant. Cheveux au vent, je souris de toutes mes dents. Mais pas le temps de rêvasser, cette activité demande également un minimum de concentration si vous ne voulez pas finir votre course folle dans un arbre. À peine le temps pour moi d'y penser que j'évite de justesse une branche sur le chemin que le traîneau emprunte dans la forêt. Nous ferons ensuite une petite pause dans une grande étendue vierge avant de repartir de plus belle.

Une poignée d'heures de pur plaisir que je ne suis pas près d'oublier. Gilles nourrit les chiens après la sortie, nous les remercions puis s'en vient le temps de clore l'expérience.



Et je continue de me cogner le coeur contre le temps, cet insolent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Is there something you'd like to say ?